Chien craintif, comment lui redonner confiance ?

Actu | 22/08/19


Chien craintif, comment lui redonner confiance ?

Eh oui, la peur n’est pas qu’un sentiment humain ! Les chiens peuvent tout à fait être victimes de phobies ou développer un comportement peureux. En général, ce comportement se met en place lorsque le chien est encore un chiot, et qu’il est confronté à des situations qui provoquent chez lui un réflexe d’inquiétude marquée. Un chien peureux est naturellement plus enclin que les autres à souffrir de mal-être. Sachez donc qu’il existe des solutions pour que votre chien retrouve confiance et oublie ses phobies. AssurVeto fait le point.

Comment se mettent en place les phobies chez le chien ?

Le plus souvent, c’est lorsqu’il est encore chiot et qu’il se retrouve face à des situations inhabituelles que votre animal de compagnie développe ses phobies. La peur de l’orage est un grand classique chez le chien ; tout bruit fort et soudain aura ensuite tendance à le mettre dans un état de stress.

On remarque aussi que les chiots séparés trop jeunes de leur mère et de leur fratrie ont une tendance accrue à se montrer craintif. De la même manière, un chiot soumis à des mauvais traitements sera le plus souvent dans des postures démontrant son angoisse et son manque de sécurité.

Un chien peut aussi devenir craintif suite à l’attaque d’un autre chien. Sa socialisation devient alors complexe, car il a peur d’interagir avec d’autres individus de son espèce. C’est aussi ce qui se passe avec les chiens qui n’ont pas eu l’habitude de côtoyer d’autres congénères.

A quoi reconnait-on un chien craintif ?

Votre chien baisse souvent la tête et l’échine ? Il a souvent la queue entre les jambes et les oreilles aplaties sur la tête ? Ce sont des manifestations claires de sa peur.

S’il se met à trembler lorsqu’il entend des bruits forts, ou lorsque vous le promenez en laisse et croisez d’autres chiens, ce sont aussi des signes forts que votre chien souffre de phobie.

Mais rassurez-vous, vous pouvez y remédier !

Redonner confiance à votre chien : les techniques

Le plus important de votre côté, c’est la douceur et la patience. Votre chien doit se sentir encouragé et soutenu. Quelle que soit la phobie dont il souffre (bruit, hauteur, autres animaux…), il faut petit à petit lui apprendre à se défaire de sa peur. Il faut donc le confronter à ces situations en l’accompagnant d’une voix enjouée, pour lui faire comprendre qu’il n’a aucune raison d’avoir peur.

Les jours d’orage, par exemple, restez à côté de lui et en le caressant répétez-lui que tout va bien, qu’il n’a aucune raison de s’inquiéter. Votre chien doit sentir que vous êtes parfaitement calme et serein. N’hésitez pas à lui proposer des friandises.

Si votre chien a peur des aspirateurs, il faut impérativement rendre l’aspirateur familier… Placez-le au milieu d’une pièce pour que le chien le côtoie à intervalle régulier et comprenne que cet objet fait partie de son environnement et ne représente aucun danger.

Il a peur du vide ? Apprenez-lui à sauter depuis des hauteurs de plus en plus hautes : d’abord une petite marche, puis un petit banc, ensuite une barrière plus élevée… Ne le forcez jamais, laissez venir petit à petit son envie de « dépasser ses limites », en recourant systématiquement à l’encouragement et à la récompense.

Si votre chien a peur des autres chiens, essayez de repérer dans votre entourage le chien le plus doux, et organisez des rencontres. Il ne faut surtout pas renoncer à la socialisation du chien, car pour se sentir bien, il doit être capable d’évoluer au milieu d’autres chiens… Pour que ses promenades soient de vraies parties de plaisir !

Soigner un chien craintif

Si vous avez vraiment des difficultés à surmonter les phobies de votre chien, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire pour obtenir un accompagnement professionnel. Il faut surtout éviter que les peurs de votre chien ne le rendent trop agressif. Dans certains cas, une aide médicamenteuse peut s’imposer.

Il faut savoir qu’un chien peureux peut aussi par mauvaise réaction se mettre en danger ; par exemple se mettre à courir au milieu de la route ou sauter d’un endroit trop haut. Le chien craintif se retrouve ainsi exposé à des risques d’accidents plus élevés. Pour éviter ce genre de situations, il est donc nécessaire de prendre le taureau par les cornes et « désensibiliser » votre chien, en lui redonnant confiance !