Chiens croisés : et si c’était eux la perle rare ?

Actu | 09/12/19


Chiens croisés : et si c’était eux la perle rare ?

Avant d’adopter un chien, on se pose souvent la question de la race à choisir. Quoi de plus logique, car lorsqu’on parle de chien, on pense toujours à des races spécifiques : épagneul, labrador, golden retriever, chihuahua, caniche, fox-terrier… Pourtant les chiens croisés peuvent se révéler tout aussi beaux et tout aussi affectueux. Alors pourquoi rechigne-t-on à adopter un chien dit « bâtard », c’est-à-dire un chien croisé ? AssurVeto vous présente les avantages et inconvénients à choisir un chien croisé.

Les « inconvénients » du chien croisé

Le chien issu du croisement de deux races présente quelques désavantages : en premier lieu, il est souvent difficile lorsqu’il est chiot de savoir la taille qu’il atteindra. Or certaines familles souhaitent spécifiquement un petit ou un grand chien. Avec un chien de race, c’est simple, car les caractéristiques de la race sont connues. Mais avec un chien croisé, on ne sait jamais précisément à quoi s’attendre, sauf à connaître avec certitude qui est le père. Il est en effet peu probable qu’une femelle bull-dog croisée avec un caniche donne naissance à un chien de la taille d’un berger allemand !

De la même manière, on peut généralement prévoir le caractère d’un chien de race. Chiens doux, dynamiques, nerveux ou très calme… en général, on peut avoir une idée du tempérament du chien en fonction de sa race. Mais lorsqu’il est croisé, cela devient plus délicat. Toutefois, il faut toujours rappeler que le comportement d’un chien est fortement lié à son passé et son éducation : s’il a eu une enfance heureuse et que vous l’éduquez bien, il n’y a aucune raison pour que votre chien croisé ne soit pas le plus adorable des chiens !

Les avantages du chien croisé

Certes, il existe quelques inconvénients, mais à l’inverse il existe un atout de taille avec les chiens croisés. Ils sont en effet presque toujours en meilleure santé que les chiens de race. En effet, ceux-ci correspondent à des lignées toutes censées descendre d’une même « souche ». Les risques de consanguinité sont donc plus élevés… d’où généralement des risques de santé bien plus significatifs.

A l’inverse, les chiens croisés descendant de multiples métissages sont généralement bien plus robustes. Un atout non négligeable, surtout lorsqu’on sait que la santé d’un chien peut vite coûter cher à son maître.

Adopter un chien croisé : une bonne action !

Souvent les futurs propriétaires de chiens préfèrent s’orienter vers un chien de race et se tournent donc vers un élevage ou une animalerie lorsqu’ils adoptent. Mais quand on est conscient du nombre de chiens abandonnés en France chaque année, le bon réflexe peut être d’aller voir dans le refuge ou la SPA la plus proche de chez soi pour voir s’il ne serait pas mieux d’adopter par ce biais. En refuge, vous trouverez souvent des chiens croisés et vous êtes sûrs que le chien sera à jour de tous ses vaccins. Le plus important, c’est que vous offrirez un nouveau cadre de vie à votre compagnon canin. Sachez par ailleurs qu’on peut aussi trouver des chiots dans les refuges.

Parce qu’ils sont souvent moins fragiles que les chiens de race, les chiens croisés sont des compagnons solides que vous ne devriez pas avoir à conduire trop souvent chez le vétérinaire. Toutefois, vous n’êtes bien sûr jamais à l’abri d’un accident. Il est donc plus prudent de protéger votre nouveau compagnon avec une assurance santé chien, qui le couvrira en cas d’accident ou maladie. Parce qu’il le mérite bien !