logo-foire-aux-questions Maladies du chat : prévenir et soigner

Actu   |   04/02/2019


Maladies du chat : prévenir et soigner

Votre chat, tout comme n’importe quel autre être vivant, peut être victime d’une maladie. Elle peut être génétique ou acquise, bégnine ou maligne. Dans tous les cas, les maladies du chat sont à prendre au sérieux, car elles peuvent affecter très sérieusement sa qualité de vie, voire dans certains cas, être fatales. Si certaines maladies donnent lieu à une vaccination, d’autres en revanche doivent être soignées par antibiotiques ou intervention chirurgicale. Pour faire face à ces coûts importants, l’assurance chien-chat est une aide précieuse.

Les maladies virales du chat

Votre compagnon félin est particulièrement sensible à certains virus très contagieux et souvent mortels. C’est notamment le cas pour le typhus, le sida du chat (FIV) et la leucose.

  • Le typhus du chat se manifeste entre autres par une gastroentérite aigüe. C’est une maladie très virulente, qui peut tuer un chaton en l’espace d’une journée seulement. La vaccination contre le typhus est particulièrement recommandée.
  • Le sida du chat (virus FIV) et la leucose (virus FeLV) sont deux maladies très graves du système immunitaire. Il n’existe pas à ce jour de vaccin pour protéger contre le FIV. Les traitements antibiotiques et corticoïdes soulagent le chat, sans toutefois parvenir à éradiquer la maladie. En revanche, un vaccin contre la leucose existe et se révèle efficace..
  • Le coryza du chat : cette maladie infectieuse s’attaque au système respiratoire du chat. C’est une maladie complexe qui associe plusieurs virus et bactéries, et peut conduire à la mort du chat. Faire vacciner contre le coryza renforce de manière très significative les défenses de votre chat, même si le vaccin ne protège pas contre toutes les souches des virus concernés.

De manière générale, si votre chat est un chat d’extérieur, il convient de le faire vacciner contre les maladies virales (lorsque le vaccin existe). En effet, c’est au contact des autres chats que les virus prolifèrent. Un chat d’appartement est ainsi moins sujet à ce genre de maladies.

 

Les maladies parasitaires du chat, appelées maladies vectorielles

Votre chat peut aussi être sujet à des nombreuses maladies transmises par des parasites, en particulier les puces et les tiques :

  • La bartonellose féline (transmises par les tiques) est souvent asymptomatique chez le chat. Mais attention, elle est transmissible à l’homme (on l’appelle alors maladie des griffes du chat)
  • Les maladies liées aux puces : les puces provoquent chez le chat d’importantes démangeaisons, des lésions de l’épiderme et dans certains cas de l’anémie, ainsi que le ténia.

Pour lutter contre ces maladies parasitaires, il est important de toujours penser à vermifuger chats et chatons.

Autres cas de maladies fréquentes du chat

Parmi les autres maladies fréquentes du chat, on peut évoquer les calculs urinaires ou l’insuffisance rénale, les cancers (notamment le lymphome) ; et chez le chat vieillissant, le diabète, l’arthrite ou encore l’asthme. 

Vous devez toujours surveiller les symptômes : fièvre, ganglions, perte d’appétit, yeux qui clignent, diarrhée, constipation, sifflement respiratoire… Tous ces symptômes peuvent indiquer que votre chat souffre d’une maladie potentiellement grave. Il faut donc alors consulter un vétérinaire afin d’obtenir un diagnostic précis.

Assurer son chat : voilà qui a du sens !

Comme on vient de le voir, votre compagnon à quatre pattes peut souffrir de très nombreux maux… et ceci a un coût. La prévention (vaccins, vermifuges…) entraîne des dépenses de santé pour votre chat chaque année, mais elle en vaut la peine. De plus, votre assurance spéciale félins en couvre tout ou partie. 

L’assurance chat prend tout son sens pour couvrir les frais parfois très élevés liés aux opérations et traitements engendrés par une maladie de votre animal. Qu’il souffre d’une tumeur ou d’une maladie nécessitant de nombreuses consultations et soins vétérinaires, la santé de votre chat peut représenter un coût très élevé. En choisissant une bonne assurance, telle qu’une des formule d’assurance animaux AssurVeto, vous savez votre chat bien protégé et les risques de surchauffe de votre budget chat, limités !