logo-foire-aux-questions Comment nourrir son chaton ?

Actu   |   12/02/2019


Comment nourrir son chaton ?

Vous venez d’adopter un chaton et vous posez encore beaucoup de questions sur la meilleure façon de vous occuper de lui. La question de l’alimentation est évidemment centrale dans sa croissance et son bien-être. Bien nourrir un chaton est facile, mais il faut penser à respecter quelques règles. AssurVeto vous en parle. 

Nourrir un chat après le sevrage

De sa naissance à 7 semaines environ, la nourriture du chat doit avant tout être le lait maternel. Celui-ci comporte en effet toutes les vitamines et minéraux dont a besoin le chaton à ce stade de sa vie. Une fois sevré, il mangera de la nourriture « solide » (en général, on commence à introduire la nourriture dès 3 semaines d’âge). Mais encore faut-il connaître les quantités adaptées et le type de nourriture recommandée. 

Quelle nourriture est adaptée à un chaton ? 

Un jeune chat, comme un bébé, ne dispose pas de l’organisme d’un adulte, ni des mêmes besoins alimentaires. Tout petit, le chaton doit avant tout recevoir tous les apports minéraux, protéinés et vitaminés nécessaires. Les croquettes prévues spécifiquement pour les chatons en tiennent bien compte et comportent ainsi tout ce dont ils ont besoin. Il n’est normalement pas nécessaire de lui fournir en plus des compléments alimentaires ; ses seules croquettes sont bien dosées et doivent suffire. 

En terme de quantité, attention ! L’estomac du chaton est tout petit. Il vaut donc mieux lui proposer plusieurs fois par jour des petites quantités que 3 fois, des quantités importantes. Cela étant, le chaton sait normalement se réguler et s’arrêter de manger quand il n’a plus faim.

Les aliments à éviter pour le chaton

Donner du lait à un chat (petit ou adulte) n’est pas une bonne idée, contrairement à ce que pensent nombre d’entre nous ! Les chats ont en effet du mal à digérer le lait. L’eau leur convient donc beaucoup mieux. Par ailleurs, pour ne pas créer de comportements pénibles dès son plus jeune âge, il vaut mieux éviter de donner à votre chaton tous les restes de votre assiette pendant le repas (ou bien des bouts de pain et de fromage).

Après la stérilisation du chat, une nourriture à adapter

Lorsqu’il est stérilisé, le chaton voit son métabolisme modifié. Son apport en nourriture doit être limité, car il commence à grossir beaucoup plus vite et peut rapidement souffrir d’obésité, surtout pour les chats d’appartement. Veillez donc à ajuster à la fois le type de nourriture et la quantité donnée.

Refus de nourriture du chaton

Dans quelques très rares cas, votre chat peut refuser de se nourrir. Ceci est à prendre au sérieux ; cela doit en effet être considéré comme le symptôme d’un dérèglement. Il peut s’agir d’une maladie ou éventuellement d’une situation de stress, mais seul le vétérinaire sera à même de vous l’indiquer. Si votre chaton ne se nourrit pas, il faut donc consulter assez rapidement votre véto !

N’oubliez pas que pour tous les frais de santé liés à votre chaton (stérilisation, premiers vaccins, consultations en cas de maladie ou accident…), vous pouvez être soulagés en souscrivant une assurance chat, telle qu’AssurVeto.

AssurVeto vous propose aussi tout une gamme de produits d’assurance animaux.