Mon chat n’est pas affectueux, peut-on y remédier ?

Actu | 20/09/19


Mon chat n’est pas affectueux, peut-on y remédier ?

Avouons-le, l’une des raisons pour lesquelles nous aimons les chats, c’est pour leur côté « adorable boule de poils toute douce » ! D’où notre envie de constamment les câliner, les caresser, leur faire des papouilles… Sauf qu’un chat a son caractère et qu’il aime qu’on le respecte ! C’est toujours votre chat qui dicte son envie ou non d’être caressé.

En général, tous les chats ont leurs moments affectueux, où ils viennent se frotter à vos jambes, s’asseoir sur vos genoux, où ils vous donnent des petits coups de tête, précisément pour dire « C’est bon, là, tu peux me caresser ! ». Pourtant, il arrive aussi que certains chats ne se révèlent pas affectueux pour un sou. Ils affichent alors un tempérament très indépendant qui paraît hautain ou boudeur… c’est frustrant lorsque précisément on adopte un chat pour créer une relation d’affection. Est-il possible de rendre un chat plus câlin ? AssurVeto vous donne des pistes !

Les chats : des félins au caractère bien trempé

Les chats ont une vraie force de caractère ; ces animaux, bien que « domestiques », semblent tenir farouchement à leur indépendance et à leurs libertés. Bref, votre chat ne sera jamais un « joujou » (c’est d’ailleurs pour ça qu’on les aime aussi !). Vous ne pouvez donc généralement pas contraindre un chat à faire ce qui ne lui plaît pas. C’est vrai avec les caresses comme avec le reste. Vous avez forcément déjà remarqué qu’il y a des moments où le chat est demandeur de câlins, et d’autres, où il ne souhaite qu’une chose, c’est être laissé tranquille ! Respectez-le. Imaginez que quelqu’un vienne constamment vous passer la main dans les cheveux, cela ne vous plairait sans doute guère ;)

Comprendre les chats peu affectueux

La plupart des chats aiment avoir des moments de complicité avec les êtres humains, mais d’autres sont plus farouches et semblent refuser tout forme de contact. Comment expliquer cela ? Il faut souvent remonter à leur toute petite enfance. Connaissez-vous l’histoire de votre chat ? Pour les chats adoptés, il est parfois difficile de savoir si le chaton a fait ses premiers pas dans la vie de manière heureuse. Il peut avoir été confronté à de la maltraitance ou à une absence presque totale de contacts avec les humains. De ce fait, il sera naturellement plus distant, voire agressif si vous cherchez à trop le caresser.

Certains chats n’aiment pas être caressés sur des zones particulières et donnent ainsi l’impression de ne pas être affectueux. D’autres ont tendance à griffer quand on les câline trop. On les étiquette alors de chat « sauvage »…

Quelques techniques pour renouer le lien avec votre chat

Il faut souvent y aller en douceur, pas à pas. Si votre chat semble d’emblée farouche, ne le forcez pas au contact. Si vous le prenez tout le temps dans les bras, alors qu’il déteste ça ostensiblement, vous ne pourrez pas résoudre la situation. Non, il va falloir vous résoudre à la patience ! (mère de toutes les vertus, rappelons-le ;)

Laissez tout simplement votre chat vivre sa vie et choisir lui-même les moments où il viendra près de vous. Si vous notez qu’il a une réaction étrange quand vous touchez son ventre, son cou, ou toute autre zone, cessez immédiatement. Privilégiez la tête et le dos, en veillant bien toujours à surveiller ses réactions.

Lorsque vous adoptez un chat, vous pouvez aussi vous orienter vers les races réputées câlines, pour mettre toutes les chances de votre côté : le ragdoll, le maine coon, le scottish fold ou encore le siamois.

Farouche ou pas, votre chat mérite les meilleurs soins de santé !

Les petits félins, tout indépendants qu’ils soient, peuvent souffrir de nombreux maux : maladies, accidents… Pour veiller correctement à leur santé, il sera donc important que vous l’emmeniez régulièrement chez le vétérinaire. Outre les actes standards (stérilisations, vaccinations), le vétérinaire sera votre interlocuteur privilégié, dès que votre chat présentera des comportements que vous jugez anormaux et qui pourraient être précurseurs d’une maladie. Afin de protéger la santé de votre chat, tout en protégeant celle de votre portefeuille, pensez à souscrire une assurance santé chat. Elle vous sera particulièrement utile si votre chat en vient à se blesser ou tombe malade sérieusement !