Mon enfant ne veut pas aller à l’école : pourquoi et que faire ?

Actu | 01/10/19


Mon enfant ne veut pas aller à l’école :  pourquoi et que faire ?

La rentrée des classes, ce n’est pas toujours simple pour nos petits. Si les pleurs le jour de la rentrée sont monnaie courante, dans certains cas, ils s’installent dans la durée. Votre enfant se révèle angoissé, il fait des cauchemars la nuit et sanglote tous les matins lorsque vous le laissez à la grille de l’école ? Il convient de savoir d’où provient cette inquiétude, afin de pouvoir le soutenir et l’aider à vivre sereinement sa vie scolaire !

Rentrée scolaire et maux d’enfants

Le stress induit par l’école peut se matérialiser de 1000 façons : maux de ventre, apathie, pleurs inhabituels, refus de vous laisser partir le matin lorsque vous l’accompagnez à l’école…

La rentrée scolaire n’est pas toujours une mince affaire ! La première rentrée à la maternelle, à l’école élémentaire ou au collège sont des étapes très importantes et l’enfant peut sentir une vraie forme de tension ou de préoccupation à cet égard.

Cela est d’autant plus vrai qu’en général lorsqu’il rentre à l’école en septembre, votre enfant a passé tout ou partie de l’été avec vous, avec ses grands-parents, des cousins et des copains... Il est donc difficile de devoir quitter le « giron » familial pour revenir dans celui de l’école !

D’où provient la peur de l’école ?

Si votre enfant est angoissé, c’est sans doute que l’école lui fait peur. Si c’est sa première rentrée ou s’il rentre dans un nouvel établissement, il n’a pas encore de repères et pas encore de copains. C’est une étape qui est généralement surmontée assez rapidement, sauf si votre bout de chou est d’un caractère très timide et réservé.

Parfois, la peur de l’école peut aussi provenir d’une angoisse, consciente ou non, de ne pas « réussir », de ne pas avoir le niveau. C’est surtout le cas, pour les rentrées au CP ou au collège.

Il faut aussi être vigilant à la problématique du harcèlement scolaire. Votre enfant se montre très mal à l’aise lors de la rentrée ? Son attitude change du tout au tout par rapport à son comportement pendant les vacances ? Peut-être a-t-il vécu lors de l’année scolaire précédente des situations de harcèlement. Soyez extrêmement vigilant pour ne passer à côté d’une situation grave.

Comment faire pour que votre enfant se sente bien à l’école ?

Les enfants sont intelligents, ne l’oubliez jamais ! Même lorsqu’ils n’ont que 3 ans, vous pouvez leur expliquer pourquoi l’école est importante : découvertes, apprentissages, jeux, amusement… L’école doit être à leur yeux un lieu de joie.

Pensez aussi à être très à l’écoute. Demandez-leur le détail de leur journée, les éventuelles difficultés qu’ils ont rencontrées, félicitez-les des nouvelles choses qu’ils ont apprises.

Et pour que la sociabilité se mette vite en place, pourquoi ne pas organiser un premier goûter avec quelques copains dès le mois de septembre ?

Focus Assurance scolaire

Un enfant heureux à l’école, c’est aussi un enfant bien protégé ! Parce que l’école et ses différentes activités peuvent parfois comporter des risques, il est important d’assurer son enfant dans le cadre de sa vie scolaire. Avec votre assurance scolaire, votre enfant est couvert à la fois pour les trajets le menant à l’école, les temps de classe, de cantine et de garderie. Et s’il pratique des activités extra-scolaires ou fréquente un centre de loisirs, pensez à lui offrir une couverture d’assurance complète, telle que la formule Tranquillité d’AssurKids.