logo-foire-aux-questions Le changement des rythmes scolaires renforce le besoin de souscrire une bonne assurance scolaire et extrascolaire

Actu   |   11/10/2018


Le changement des rythmes scolaires renforce le besoin de souscrire une bonne assurance scolaire et extrascolaire

Le Conseil de Paris a voté le passage à la semaine de 4,5 jours depuis la rentrée 2013. Cette réforme a amené un changement des rythmes scolaires pour environ 137 000 écoliers parisiens. Presque 18,6% des communes alentours ont en effet décidé d'appliquer cette réforme des rythmes scolaires.

22% des écoliers vont donc participer à des journées de cours plus courtes chaque mercredi matin. La réforme scolaire fait des activités périscolaires (artistiques, culturelles ou sportives), un élément central de la semaine de 4 jours et demi à l’école.

Les parents se rendent de plus en plus compte, qu’avec la participation à des activités périscolaires, la souscription à l’assurance scolaire passe d’un choix à une obligation pour que leurs enfants puissent participer à des sorties scolaires facultatives et aux activités périscolaires proposées par les mairies ou les établissements.

Le ministère de l’Éducation nationale (29 août 1988) précise que l’inscription dans « un établissement scolaire ou la participation aux activités mentionnées dans les programmes scolaires (dites « obligatoires ») ne peut en aucun cas être subordonnée à la souscription d’une assurance scolaire ». L’assurance scolaire n’est pas obligatoire,mais a toujours été fortement recommandée pour les activités obligatoires à l’intérieur ou à l’extérieur des locaux scolaires. En ce qui concerne les activités facultatives organisées par l’établissement scolaire (visite de musée, sortie piscine, classe de neige…), concernant toute sortie dépassant les horaires habituels tel que les séjours linguistiques à l’étranger ou dans le cadre d’un stage, l’élève ou l’étudiant est obligé de souscrire une assurance scolaire pour se couvrir lui-même et protéger les autres de tout accident éventuel.