L'importance du casque en ski et snowboard

Actu | 31/10/19


L'importance du casque en ski et snowboard

Le saviez-vous ? L’année dernière en France, plus de 5000 personnes pratiquant un sport d’hiver, ont été victimes d’un traumatisme crânien. Si ce type de blessures ne représentent que 3,5% de tous les traumatismes enregistrés, ces 5000 cas ont la particularité d’être les plus dangereux pour la santé. Tout le monde a ainsi en tête l’exemple de l’ex-champion automobile Michael Schumacher. Les traumatismes crâniens en ski ou snowboard peuvent avoir des conséquences irréversibles, c’est pourquoi la première mesure de sécurité à respecter lorsque vous pratiquez ces sports est le port du casque !

 

Dans quelles circonstances ont lieu les traumatismes crâniens ?

Comme le révèle l’étude 2019 de l’association des médecins de montagne, les traumatismes crâniens en ski et snowboard sont liées pour 25% à des collisions, le reste étant lié à des chutes (en général sur un obstacle, rocher, arbres…).

Le port du casque est indispensable afin de minimiser les risques d’accident sévères. Sur l’année 2017, dernier chiffre disponible, près de 97% des enfants étaient équipés d’un casque dans leur pratique des sports d’hiver, mais dans la population adulte ce chiffre chutait à 70%. Prendre conscience de la sévérité des lésions que peut entraîner une chute ou une collision au niveau de la tête devrait inciter tous les pratiquants de ski et snowboard à opter pour le port du casque !

 

Comment bien choisir son casque de ski / snowboard ?

Bien sûr, vous pourrez vous intéresser à son côté fashion, car -oui !- le casque fait aussi partie de votre look sur les pistes. Mais avant de s’intéresser à ses motifs et ses couleurs, veillez avant à choisir un casque de ski ou snowboard respectant des critères basiques, mais évidents, avant tout basés sur le confort :

-        votre casque ne doit pas vous gêner dans la pratique de votre sport. Il ne doit être ni trop grand, ni trop petit ; il ne doit pas non vous tenir trop chaud ; et enfin, il ne doit pas géner votre visibilité… voire, il doit veiller à l’améliorer !

Il faut donc choisir un casque pile-poil à la bonne taille, avec un bon système d’aération et de préférence léger pour ne pas avoir une sensation de lourdeur sur la tête. En ce qui concerne la visibilité, vous pouvez opter pour un casque avec visière intégrée pour une excellente lecture des pistes ! Si vous choisissez un casque sans visière, vous devrez porter des lunettes avec votre casque.

 

Focus : Un casque de ski / snowboard pour votre sécurité, votre confort… et votre fun !

Aujourd’hui certains casques de ski / snow comportent des écouteurs intégrés. Si vous aimez dévaler les pistes, en écoutant du bon son, cette option est faite pour vous !

 

Souscrire une assurance ski n’est pas une bagatelle…

Comme on l’a évoqué à travers les chiffres de l’observatoire d’accidentologie des médecins de montagne, la pratique du ski et du snowboard est loin d’être exempte de risques. Il est important d’avoir conscience des frais qui peuvent être engendrés par un accident : frais de recherche et secours, hospitalisation, soins, frais de rapatriement, sans parler des « à côté », casse de matériel, séjour au ski interrompu… Afin de partir en vacances aux sports d’hiver en toute quiétude, il est donc préférable de souscrire une assurance spécialisée. AssurSki vous propose une couverture annuelle au prix imbattable de 49,99€.

Vous n’avez plus aucune raison d’hésiter !